psychologue clinicienne

Tout savoir sur la thérapie par la musique

La musicothérapie est définie comme l’utilisation de la musique et/ou de ses éléments, tels que le son, le rythme, la mélodie et l’harmonie, afin de faciliter la communication, l’apprentissage, les relations, l’expression et l’organisation, entre autres, en apportant des bénéfices physiques, mentaux, émotionnels, sociaux et cognitifs. L’utilisation de la musique, dans ce cas, est prescrite et structurée dans le but d’aider les personnes ayant des problèmes émotionnels, de comportement ou des difficultés physiques.

Il s’agit d’une science médicale en développement qui favorise l’équilibre entre l’esprit, le corps et l’objet extérieur à travers les ressources musicales, la musique étant utilisée comme un instrument qui soutient le processus dans lequel l’individu est impliqué. Cette définition contient cinq éléments clés qui doivent être pris en compte

Quand musicothérapie devient-elle efficace ?

Il est très courant que les musicothérapeutes travaillent dans des équipes multidisciplinaires et, par conséquent, la musicothérapie apparaît comme l’une des étapes du traitement, étant prescrite par un autre professionnel et utilisée en conjonction avec d’autres techniques. Bien qu’elle ne fasse pas partie d’un plan lié à la santé physique, il convient de souligner que la musicothérapie n’est pas un jeu ou un divertissement et qu’elle fait donc généralement partie d’un ensemble d’activités à réaliser afin d’apporter des améliorations sur un plan physique ou émotionnel.

La musicothérapie implique l’utilisation de la musique ou d’autres activités musicales : bien que cela semble évident, il faut toujours se souvenir de cette prémisse, car elle constitue le grand différentiateur des autres thérapies. Le contact se fait par la musique et, une fois établi, les fonctions du client sont stimulées par d’autres expériences musicales préalablement sélectionnées pour lui.

La musicothérapie est dirigée ou supervisée par un spécialiste dûment formé : le musicothérapeute détermine la séquence thérapeutique à aborder en fonction d’une base de connaissances thérapeutiques concernant l’effet de la musique sur le comportement humain et les forces du client. Il peut être utilisé dans les domaines cliniques, hospitaliers, institutionnels, commerciaux, éducatifs, psychoacoustiques, de recherche ou autres.

Quels sont les objectifs de ma musicothérapie ?

Les activités de musicothérapie ont des objectifs thérapeutiques définis : ces objectifs sont les buts de l’activité, qui permettront d’observer les changements qui se produisent chez le client, physiquement, émotionnellement ou psychologiquement parlant. Simultanément, le client acquiert des outils musicaux, bien que ce ne soit pas le point central du traitement.

Il peut être utilisé dans les domaines cliniques, hospitaliers, institutionnels, commerciaux, éducatifs, psychoacoustiques, de recherche ou autres, et peut apporter des bénéfices biologiques et psychologiques tels que :

– Augmenter ou diminuer la puissance musculaire, en fonction du rythme imposé ;

– Accélérer ou modifier la régularité du rythme respiratoire ;

– Produire un effet marqué ou variable sur le pouls, la pression sanguine et la fonction endocrinienne ;

– Diminuer l’impact des stimuli sensoriels ;

– Réduire ou retarder la fatigue ;

– Augmenter l’activité volontaire ;

– Fournir des changements dans les traces électriques ;

– Favoriser les changements dans le métabolisme et la biosynthèse des processus enzymatiques

– Faciliter l’expression de soi, l’estime de soi, l’image de soi, l’interaction sociale, la communication, la catharsis, les souvenirs, les émotions et les sensations difficiles à exprimer verbalement.

La musique, en musicothérapie, est comprise comme un son, une cellule rythmique, un bruit ou tout ce qui produit un son de manière significative pour le client. Le but n’est pas esthétique, mais plutôt celui qui permet d’exprimer et de composer. La réalisation musicale est le point central et, par conséquent, il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience en musique pour être musicothérapeute et son utilisation est recommandée dans tout diagnostic, à l’exception de l’épilepsie musicogénique (bien qu’il existe des études qui apportent des résultats positifs dans ce domaine).

Quitter la version mobile