Psychologue clinicienne, un métier d’écoute et de contact

Psychologue clinicienne

Publié le : 11 octobre 20184 mins de lecture

Généralement, le métier de psychologue clinicienne nécessite une réelle compétence qui ne s’acquiert guère par le hasard. Pour bien prendre en main des patients victimes de différents maux et de troubles émotionnels ou intellectuels, un psychologue se doit de prendre des mesures d’écoute et de contact pour bien cerner les problèmes. Pour bien comprendre ce métier, commençons par comprendre qu’est ce qu’un psychologue clinicien ?

Qu’est ce qu’un psychologue clinicien ?

Les psychologues cliniciens sont des fournisseurs de services de santé de niveau doctoral, qualifiés pour fournir aux patients des conseils ainsi qu’une évaluation et un traitement des troubles mentaux et émotionnels en utilisant des méthodes et des théories scientifiques. De bonnes aptitudes de communication interpersonnelle sont importantes. La psychologie clinique et le psychologue qui l’utilise doit être en mesure d’écouter activement ses patients et de comprendre ce que les clients leur disent, et être capable de parler clairement avec les clients sur les questions sensibles. Cette profession exige aussi des compétences de la pensée critique, en tant que psychologues cliniciens, ils doivent être en mesure d’utiliser la raison et la logique pour interpréter et de résoudre des problèmes complexes.

À découvrir également : Les métiers de psychologue : Qui, comment, pour quoi faire ?

Aptitudes à la communication des psychologues cliniciens

Les psychologues cliniciens doivent interagir avec les clients et utiliser des techniques d’entrevue pour recueillir de l’information pour diagnostiquer une éventuelle maladie mentale et trouble. Ils doivent également conseiller les clients, se livrer à des thérapies interactives et produire des rapports écrits détaillés ou des notes après chaque session. En conséquence, le psychologue clinicien doit comprendre les normes socioculturelles et doit pouvoir communiquer efficacement avec une population diversifiée, tout en protégeant la vie privée du client et en respectant les principes d’éthiques. Ils peuvent intervenir pour accompagner plusieurs malades tels atteints par le cancer ( Pour plus de détails, consultez anticancer.fr ). Une aptitude en communication reste une condition primordiale pour un psychologue clinicien performant sans quoi il risque de ne rien comprendre et d’intensifier les troubles déjà existants chez un patient.

Compétences analytiques d’un psychologue clinicien

Les psychologues cliniciens interprètent l’information qu’ils reçoivent de leurs clients à partir d’entretiens, des évaluations et des dossiers; cette information est évaluée en fonction de critères qui leur permettront d’identifier et de diagnostiquer les troubles. Ils doivent également être informés sur les thérapies afin d’être qualifiés dans l’élaboration de plans de traitement en fonction des besoins effectifs. Pour réussir dans ce sens, les psychologues cliniciens doivent démontrer de solides compétences analytiques. Ils doivent être bons à la résolution de tous problèmes, en appliquant la théorie, l’évaluation des options, prendre des décisions éclairées et mettre en œuvre des solutions. Il est clair que la psychanalyse nécessite de solides compétences afin de bien cerner les problèmes de chaque patient et de les résoudre convenablement.

——————————————————

Pour aller plus loin :

psychotherapie.comprendrechoisir.com/psychologie-clinique

 

Plan du site